Quelques secrets à connaître pour optimiser votre référencement sous WordPress

20 trucs pour optimiser votre référencement sous WordPress

Aujourd’hui, nous révisons quelques solutions à mettre en ouvres en matière de référencement sous WordPress.

WordPress s’inscrit parmi les plateformes de gestion de contenu spécialisé les plus populaires. Il présente l’avantage de n’exiger aucune compétence approfondie en informatique pour créer un blog et publier des articles.

Pour apparaître parmi les premiers résultats de recherches, vous devrez offrir une expérience de site web et un contenu de haute qualité. Découvrez dans cet article 20 astuces pour améliorer votre référencement et booster votre trafic en un temps record.

Astuce n°1 – Installer une extension WordPress SEO

La plateforme WordPress, à elle seule, ne vous permet pas d’obtenir un référencement optimal. Par conséquent, il est recommandé d’installer une extension compatible à WordPress pour un meilleur résultat. Cela vous permettra en effet d’avoir un contrôle de l’optimisation de vos contenus sur les moteurs de recherche. Les extensions gratuites les plus utilisées sont généralement Yoast SEO, All-In-One SEO Pack et SEOPress.

astuces référencement WordPress

Astuce n°2 – Configurer les permaliens

Lorsque vous créez une page sur WordPress, il crée automatiquement des permaliens qui ne sont pas toujours optimisés.

Or il se trouve que Google préfère des URLs qui comprennent votre titre ou vos mots-clés. Tout en privilégiant les URLs plus courtes. Il est recommandé, dans la majorité des cas,  d’utiliser dans le permalien l’écriture suivante :

https://  MONSITE.TLD / mot-clé-princal / (supprimez les espaces et appliquer la bonne terminaison pour votre nom de domaine).

C’est ce qu’on appelle une structure permalien “Postname”. En effet, la date dans une URL est inutile, car elle est gérée par l’extension SEO que vous avez forcément activée et paramétrée.

Astuce n°3 – Importance des balises title

Votre mot-clé doit obligatoirement apparaître, au moins une fois, dans vos premiers paragraphes ainsi que dans la balise titre de la page. Mieux, essayez de l’intégrer au début du titre. La structure sera donc celle-ci : Mot-Clé principal + suite du titre. Veillez à rester tout de même naturel.

Par ailleurs, sachez que vous devez veiller à respecter la limite de texte visible sur Google, soit 65 caractères (60 de préférence). Sachez que les balises title affectent non seulement le référencement, mais aussi le taux de clic ou CTR.

Astuce n° 4 – Augmenter le CTR avec les meta descriptions

Bien que votre méta description n’ait aucun impact sur votre référencement WordPress, il affecte grandement votre CTR. En effet, une méta description bien rédigée incitera un internaute à cliquer sur votre article plutôt que sur un autre. Or plus votre CTR est élevé, plus Google jugera que votre site est pertinent et vous classera en premier dans les résultats de recherche.

Pensez également à inclure votre mot-clé principal dans votre méta description, car Google le mettra en gras dans les termes de recherche. (ou du moins ses composantes) Ce qui vous permettra de démarquer un peu plus votre article.

Astuce n°5 – Balises d’en-tête – h1, h2, h3

L’algorithme de Google tient compte des balises d’en-tête HTLM telles que H1,H2, H3, etc. pour juger de la pertinence de votre contenu. De façon générale, votre texte doit être structuré de manière à avoir une seule balise H1 (votre titre) et plusieurs balises H2 et H3.

Comme nous l’avons déjà mentionné, la balise H1 doit contenir votre mot-clé principal (ou des synonymes). Pour ce qui concerne les balises H2, H3… elles doivent contenir des variations de longue traîne du mot clé principal. Évitez de suroptimiser le mot-clé dans les en-têtes.

Plus d’info à ce sujet, ici ⇒ https://www.wp-assistance.fr/comment-optimiser-les-titres-h1-et-seo-sous-wordpress/

Astuce n°6 – Texte alt des images

Il s’agit du texte alternatif inséré dans la description de vos images sur WordPress. Google utilise les balises alt pour vérifier la pertinence de vos images par rapport au contenu de votre article. Vous devez obligatoirement ajouter un texte alt à vos images. WordPress vous permet de le faire lorsque vous cliquez sur une image dans l’éditeur visuel. Plus d’infos sur

https://www.webrankinfo.com/dossiers/google-images/referencement-images

Astuce n°7 – Le contenu est roi (compter les mots)

Sachez que Google et vos lecteurs apprécient des contenus de qualité. Plutôt que de publier des contenus courts tous les jours, il est préférable de publier un article long et de qualité. Vous remarquerez que les sites web qui occupent les premières positions dans les SERPs de type informationnelles  sont généralement des contenus longs. Optez donc généralement pour des articles de 1000 mots ou plus.

Par ailleurs, en rédigeant des contenus longs, avec le temps vous apparaîtrez non seulement dans les résultats pour vos mots-clés principaux, mais également dans les recherches effectuées sur les mots-clés de longue traîne pour ces mêmes mots.

Astuce n° 8 – Ne pas indexer les pages des images jointes

Lorsque vous uploadez une image dans votre contenu, il crée une page jointe WordPress séparée sur laquelle l’image est stockée. Le risque c’est que Google pourrait indexer cette page. Ainsi, une personne qui arriverait sur cette page ne verra que l’image, sans le contenu texte associé. Ce qui risque fort d’augmenter votre taux de rebond. Plus d’infos sur :

https://agence-web.cubis-helios.com/wordpress-rediriger-images-vers-larticle-originel/

Astuce n°9 – Vitesse du site web

En 2010, Google a annoncé que la vitesse de chargement d’un site web influe sur son classement. En effet, la vitesse à laquelle vos pages se chargent affecte le comportement de vos visiteurs. Les statistiques montrent que :

• Sur 4 visiteurs, 1 abandonnera un site web qui met plus de 3 ou 4 secondes pour charger.
• 46 % des visiteurs ne reviendront pas sur un site lent au chargement.
• Les internautes mettent 5 secondes à décider si oui ou non ils resteront sur votre site ou non.
• Lorsqu’ils sont sur mobile, 74% d’utilisateurs sortent d’une page qui met plus de 3 ou 4 secondes pour charger.

Astuce N°10 – Audit SEO sous WordPress

Pour savoir quel est le niveau d’optimisation de votre site WordPress, vous devez réaliser un audit SEO rapide. Il existe à cet effet des outils qui peuvent faire ce travail. Semrush est cependant, l’un des meilleurs outils pour réaliser un audit SEO. Il évalue les balises alt, le nombre de pages ayant un faible ratio texte-HTLM ou un nombre de mot insuffisant ainsi que d’autres HTLM bloquant. (entre autres). Couplé à Mitambo et Google Search Console, Semrush vous permet d’avoir une belle panoplie d’outils pour optimiser votre référencement.

Astuce n°11- Réglages SEO dans WordPress

Il est important d’effectuer quelques réglages de base afin d’optimiser son site sur WordPress.

Modifier le titre de son site WordPress

Le titre permet aux internautes de savoir la thématique abordée dans votre site. Par ailleurs, Google utilise le titre de votre blog pour le référencer en fonction des requêtes saisies par les internautes.

Modifier les URL de vos articles

Google tient également compte de l’URL pour comprendre le sujet de votre article ou page. L’URL doit donc être très explicite pour que votre article soit mis en avant. Attention, veillez à faire une redirection 301 lorsque vous modifiez l’URL d’une page déjà publiée.

Astuce n°12 – Obtenir des liens vers son blog

L’optimisation de votre site seul ne suffit pas, vous devez en plus créer des liens qui redirigent vers votre site. Pour ce faire, il existe plusieurs techniques. Les plus simples sont :

• Inscrire son blog sur des annuaires spécialisés : vous devez veiller à choisir un bon annuaire afin d’envoyer le bon signal à Google. Tous ne sont pas à exploiter. Faites appel à un consultant pour profiter au maximum des astuces en matière de référencement avec des annuaires tout en évitant de tomber dans les pièges basiques des annuaires.
• Créer des articles invités sur d’autres blogs : Le principe est simple, vous rédigez des articles pour d’autres blogs en échange d’un lien dans le contenu de l’article qui pointe vers votre blog. Google jugera que votre site est pertinent puisque d’autres blogs le recommandent. Pour cela, il est préférable d’avoir comme astuces en tête d’obtenir des liens depuis d’autres sites traitant de la même thématique que vous.

Astuce 14 – Soignez le maillage interne de votre site ou blog

Bien structurer vos liens internes est important pour booster son référencement naturel. Ainsi pour chaque nouvel article que vous rédigez, insérez 2 ou 3 liens vers d’autres articles connexes.

Le maillage interne est important, car il permet de :
• garder plus longtemps un internaute sur votre site en le faisant naviguer à l’intérieur.
• Structurer vos informations en plusieurs articles.
• Augmenter le nombre de liens sur votre site.

Pour vous assister dans le maillage interne, le plugin WP Search Console est là.

Astuce n°15 – Repérez les pages de mauvaise qualité

Une fois que vous avez identifié les pages qui posent problème. Vous avez plusieurs possibilités. Vous pouvez les désindexer afin d’empêcher que Google ne les propose dans ses résultats de recherches. L’idée est d’éviter les pages qui créent du duplicate content. Autre possibilité, étoffez, mettez à jour les contenus obsolètes.

Les pages qui peuvent occasionner du duplicate content sont : les pages de catégories (si mal gérées avec un mauvais permalien), d’archives, des auteurs. Puisqu’elles reprennent des articles afin de les réorganiser ou de les filtrer, ce qui occasionne la duplication du même contenu. Veillez à avoir le coup d’oeil extérieur d’un professionnel du SEO, le cas échéant.

Plus d’info sur ce sujet ici, https://wpformation.com/reduire-contenu-duplique-wordpress/

Astuce n°16 – Actualisez vos vieux articles

Vos anciens articles ont eu le temps de ranker sur Google, actualiser leur SEO permettra d’augmenter leurs performances. Pour ce fait, vous pouvez modifier les titres, vérifier la pertinence des mots-clés, élargir le champ lexical, etc.

Encore une fois, le plugin WP Search Console est la Rolls des plugins sémantiques dans ce domaine.

Astuce n°17- Créer un robots.txt sur WordPress

Google indexe par défaut toutes les pages et articles sur votre site, il détermine la pertinence des pages afin de le positionner sur les résultats de recherche. Pour éviter que Google indexe une page inutile, vous devez créer un fichier robots.txt et l’insérer là où votre site est hébergé et spécifier des directives. Il se peut aussi que votre plugin SEO vous aide aussi, dans ce sens, en plaçant dans les en-tête des pages web les balises correspondantes.

Plus d’info sur ce fichier ici ⇒ https://support.google.com/webmasters/answer/6062608?hl=fr

Astuce n°18- Chassez les 404

À chaque fois que vous modifiez l’URL d’une page, vous devez veiller à rediriger la nouvelle page vers l’ancienne afin d’éviter des erreurs 404. Une erreur 404 est une URL qui désigne une page demandée qui n’existe pas. Google Search Console vous permet d’identifier les liens cassés. Un logiciel comme Xenu aussi. Vous pouvez aussi utiliser un plugin pour les corriger.

Astuce n° 19- Structurer en silo

Lorsque vous structurez votre site en Silo, vous créez des rubriques liées à une thématique spécifique. Vous pouvez connecter ces rubriques entre elles en utilisant des liens internes pour naviguer d’un silo à un autre.

Cet outil est particulièrement utilisé aux sites d’e-commerce ou des sites éditoriaux qui proposent des contenus variés sur des thématiques distinctes.

Plus d’informations sur les silos sous WordPress ici ⇒ https://wpformation.com/silo-wordpress-seo/

Astuce n°20 – Favicon

Le favicon est cette miniature qui s’affiche à gauche dans la barre d’adresse du navigateur. Elle permet de mettre en avant votre identité visuelle. Pour insérer un favicon dans WordPress vous devez chercher dans les options du thème que vous avez installé sur votre site WordPress.

Ne le négligez pas, car le favicon apparaît aussi, dans les SERP de Google et augmente aussi le CTR. Plus d’info ici ⇒ https://www.webrankinfo.com/dossiers/google-search/favicon