ajouter sitemap wordpress google search console

Comment ajouter des sitemaps depuis WordPress pour Google Search Console ?

Après avoir vu comment désavouer des liens à partir de la Google Search Console, nous allons aujourd’hui nous intéresser aux sitemaps (définition et rôle sous WordPress) et comment les ajouter dans la Google Search Console.

Tout d’abord, qu’est-ce qu’un sitemap ?

Le sitemap fait référence à la structure des sites internet incluant les pages, les articles, les catégories et autres taxonomies d’un site web.

Par analogie immobilière, il peut être comparé au plan d’une maison dont les différentes pages web représentent les pièces. Il s’adresse aux développeurs et aux administrateurs web.
Bien conçu, cette fonctionnalité facilite la hiérarchisation des différentes pages web. Il s’agit notamment de documents, XLM HTML…
Chaque page web est enregistrée dans le sitemap avec une URL spécifique. Ce système était initialement créé pour les utilisateurs des sites web.
Le processus de navigation a évolué au fil des temps et les visiteurs disposent d’outils plus performants et moins complexes.
Néanmoins, le sitemap a été conservé en raison de ses innombrables avantages. Il faut aussi savoir que les moteurs de recherche utilisent le sitemap pour l’indexation des sites internet.
Ils sont censés faciliter la visite (le crawl) de différents sites à tout moment par des bots légitimes.

Quel intérêt d’avoir des sitemaps au niveau SEO ?

Les sitemaps favorisent une meilleure indexation de pages web. Ce qui rend plus facile leur référencement sur les moteurs de recherche.
Leurs utilisations aident les robots d’indexation à mieux comprendre la structure d’un site internet. Cela concerne principalement le site possédant plusieurs liens internes ou ayant une structure compliquée. Il est également préférable d’en avoir lors de la création d’un nouveau site ou pour une mise à jour si celui-ci n’a pas beaucoup de liens externes. Il indique en effet au robot les URLs à crawler. Il est le contraire des protocoles d’exclusion comme les fichiers robots TXT. Ces derniers indiquent aux moteurs de recherche les pages web qu’il ne faut pas crawler. De ce fait, il y a de fortes chances pour que les pages web aient également un bon classement en plus du nom de domaine.

Faut-il scinder vos sitemaps volumineux ?

Il vous est possible de compiler tous vos sitemaps en un seul fichier. Cependant, suivant le nombre et de types de pages de votre site WordPress, cela n’est pas recommandé.
Des sitemaps trop volumineux peuvent perturber le crawl (parcours) des sites par les moteurs de recherche.
Il est ainsi possible d’avoir jusqu’à 500 fichiers index pour un seul site internet. Cela rend plus simple leur envoi aux différents moteurs de recherche.
Dans certains cas, il est préférable de diviser les sitemaps les plus volumineux en plusieurs fichiers. (Nous y reviendrons plus tard). Le but est de s’assurer que les moteurs de recherche puissent les lire correctement et les analyser.

Comment ajouter un sitemap sous WordPress dans Google Search Console ?

Une fois que vous avez créé le sitemap de votre site internet, vous devez le soumettre dans Google Webmaster Tools.
Procédez à cette étape après la validation de votre blog ou de votre site web par votre hébergeur.
Vous avez le choix entre deux moyens pour créer votre sitemap. Vous utilisez un outil en ligne : un plugin tel que SEOPress ou Yoast pour WordPress.
Sinon, vous écrivez un script sur le serveur. Il est possible de créer différents fichiers sitemaps en fonction des besoins de votre site internet.
Oui, oui, nous allons y revenir plus tard, sur ce point.

Voici une vidéo pour ajouter un sitemap dans Google Search Console.

Où doivent se trouver les sitemaps ?

Les sitemaps se trouvent généralement dans le répertoire racine de votre site internet. Ils peuvent également être stockés autre aprt.
Cette technique est souvent appliquée par les webmasters afin de cacher les sitemaps aux yeux des indésirables.
Le but est d’empêcher les concurrents (ou entités malveillantes) de pouvoir y accéder.
Vous pouvez également entrer différentes URLs courantes telles que sitemap.xml, sitemap_index.xml, sitemaps.xml, sitemap1.xml… à la fin de l’URL de votre site internet.
Cette technique vous permet de vérifier s’il comporte des fichiers actifs que vous pouvez consulter.

Quel est le nombre maximum d’URL par sitemap ?

Avec un fichier sitemap, vous pouvez lister jusqu’à 50 000 URL. Pour chacun de vos sites, vous avez la possibilité d’envoyer jusqu’à 500 fichiers d’index.
Il vous est possible de le compresser à condition que le fichier ne dépasse pas les 50 Mo quand il est décompressé. En tout, la limitation des URLs pour votre site internet est de 1 250 000 000 000.
Plus d’info ici. En cas de souci avec SEOPress sous WordPress, vous avez cette astuce : https://www.seopress.org/fr/support/hooks/filtrer-le-nombre-maximum-de-posts-par-plan-de-site-pagine/

Comment créer un sitemap sur WordPress rapidement ?

Vous avez plusieurs options pour créer un sitemap XML sur WordPress. Il est possible d’utiliser des plugins qui favorisent une amélioration du référencement.
Comme dit plus haut, il existe des plugins SEO WordPress pour cela. Tel que SEOPress, Yoast…

Pour SEOPress, voici la vidéo officielle.

Pour Yoast, vous avez cet article.

Un index de sitemaps ? C’est quoi ?

Un index de sitemaps est un fichier vous permettant de lister toutes les URLs de tous vos fichiers sitemaps. Comme dit plus haut, il est recommandé d’avoir plusieurs types de sitemaps.
(Un pour chaque type de pages, d’images, vidéo auto-hébergées).

Les sitemap dédiés : images, actualités, vidéos, langue…

Les plugin SEO que je vous ai recommandés ci dessus, vous permettent de créer les sitemaps correspondants pour votre site internet. (images et vidéo incluses).
Elle est pas belle la vie sous WordPress ? ;)
Les sitemap XML peuvent être également utilisés pour l’indexation de vidéos que vous hébergez sur votre propre site. (Pas celles de sources externes, attention).
Cela permet d’avoir un meilleur classement sur les moteurs de recherche. Vous pouvez aussi vous servir du sitemap XML actualités. Attention, pour cela, votre site doit être éligible à Googel News.
Vous avez des sitemaps qui facilitent la géolocalisation de vos contenus. Génial. :) Plus d’infos ici.

Doit-on soumettre son sitemap régulièrement ?

Bien codée, l’actuation des sitemaps se fait régulièrement chaque fois que vous mettez à jour ajouter des contenus sur votre site internet. Les plans de site HTML et XML peuvent être mis à jour manuellement si vous ne gérez qu’un site.
En revanche, il est préférable d’automatiser cette étape si vous avez plusieurs sites.
Ainsi, si votre est dans les « petits papiers » de Google, celui-ci viendra régulièrement lire le contenu de vos sitemaps et trouver des URLs à actualiser / ajouter dans son cache et ses index.