audit seo pour un site sous wordpress en français

Comment améliorer son SEO sous WordPress pour Google !

Beaucoup doivent se demander après avoir publié plusieurs dizaines d’articles, pourquoi ont-il si peu de trafic. Avez-vous pris le temps de connecter votre site sous WordPress à Google Search Console ? Non. Eh bien, il serait temps de s’y mettre, non ?

Entamez un audit SEO avec Google Search Console

Je vous invite à consulter ce tuto pour certifier aux yeux de Google Search Console votre site. Je ne tiens pas à m’attarder sur cette phase, ce n’est pas l’objet de mon article.

Grâce à cette API développée par Google, vous obtiendrez des précieuses informations sur :

  • D’éventuelles erreurs de crawl (votre site comporte-t-il des liens morts : erreurs 410, 404, des liens inaccessibles ? : erreur 403, 500, 503…).
  • Savoir si votre site subit une pénalité en référencement, de la part de Google.
  • Savoir si votre sitemap est bien intégré et ne comporte pas d’erreurs.
  • Comment améliorer le balisage de vos contenus (titres, meta…)
  • Savoir si votre site est responsive
  • Savoir si votre site est lent en matière de chargement de pages.
  • Examinez les mots clés suspectibles de vous apporter du trafic venant de Google.

Faites de même avec Bing Webmaster Tools, cela ne mange pas de pain. De plus, n’oublions pas que l’API de Google possède une partie pour faciliter le fait d’indexer un site sous WordPress (ou autre CMS…)

Lancer un audit SEO interne global

Posez-vous les bonnes questions. Avez-vous un ou des menu(s) cohérents facilement compréhensible(s) par votre lectorat ?

Avez-vous inséré un fil d’Ariane sur les pages de votre site ? Personnellement, je recommande celui de Yoast, il offre pas mal d’option de personnalisation. Quoi ? Vous ne savez pas à quoi correspond le fil d’Ariane d’un site web ? S’y intéresser ne devrait pas vous faire de mal. 🙂

yoast est un des meilleurs plugin seo pour wordpress avec son fil d'ariane

Bien paramétré, cela ne peut qu’être bénéfique pour votre site web car il apporte des infos supplémentaires pour les moteurs de recherche. De cette manière, Google et consorts percevront mieux la structure éventuelle de votre site.

Plus d’infos, ici  infowebmaster.fr/38,news-methode-breadcrumb-fil-ariane.html

Avez-vous installé un fichier robots.txt, à la racine de votre site ? Ce fichier, s’il est respecté sur les robots (crawlers) sur le net stipule des directives d’accès au site. Attention, ce fichier n’est là qu’à titre indicatif et ne renforce pas la sécurité d’un site web. Ce fichier est censé aider les moteurs pour optimiser leur passage sur votre site. Mal configuré, il peut nuire à votre référencement.

Plus d’infos ici  robots-txt.com/ et là : robots-txt.com/ressources/googlebot-css-js/

Avez-vous implanté la notion d’URL canonique sur votre site ? Non ? Vous encourez un risque de contenu dupliqué, par défaut, sous WordPress.

Je vous remets ce lien pour en savoir plus sur cette notion fondamentale en SEO.
yakaferci.com/link-rel-canonical/

Un rappel n’est jamais futile.

Vos titres SEO sont-ils lisibles par les visiteurs ? Pour ses titres, il va falloir trouver un compromis entre choix de mots clés et compréhension pour les visiteurs. Ce titre, différent, du titre principal, en H1, est théoriquement destiné pour les moteurs même si celui-ci est visible sur ceux-ci par les visiteurs. (d’où le compromis).

Le titre en H1 doit être rédigé, normalement pour les visiteurs, exclusivement, mais suivant le codage d’un thème sous WordPress, les titres H1 ont une certaine influence SEO. Retenez tout de même que l’on écrit pour des humains, pas pour des robots, à la base.

Avez-vous un système de pagination bien implantée ? Si ce n’est pas le cas, vous risquez de diluer le jus, en matière de référencement, un peu de manière hasardeuse entre un bon lot de pages. Comme c’est le cas, avec l’exemple de la pagination qui relie uniquement des pages n’ayant, comme point en commun, l’ordre de publication de vos écrits.

Avez-vous rempli correctement le champ de vos meta-descriptions ? Hum… En êtes-vous sûr ? Combien de fois, je constate, l’absence totale de meta description sur des catégories ou des étiquettes. Bouh. Je ne jette la pierre à personne, cela m’arrive, parfois. (Pas bien).

Que faut-il savoir sur le seo pour wordpress en 2017 ?

 

Vos images ont-elle une balise alt ? Ne les oubliez pas. Certes, c’est bon pour le référencement mais n’oubliez pas non plus les mal voyants. 😉

Le maillage interne (où l’art de lier correctement vos contenus).

Il est préférable de veiller à lier des pages traitant de sujet similaires. De plus, avant de lancer en production, il est préférable de bien définir vos catégories, sous-catégories et vos étiquettes (tags) sous WordPress. Sinon, encore une fois, vous encourez un risque de contenu dupliqué sur votre site.

Voici quelques exemples, pour mieux vous aider à comprendre comment hiérarchiser vos contenus sans risque avec des catégories et des étiquettes (tags).

Exemple  n° 1 : blog breton

Pour les catégories, je choisirais, les départements de la Bretagne et pour les étiquettes, des ensembles de pages tournant autour des mots littoral, plages, phares…

Exemple n° 2 : blog de jeux vidéo

Catégories : type de jeux vidéo (RPG, sport, voiture, FPS, aventure, plateforme, indépendant…)
Tags (étiquettes) : noms de jeux vidéo.

Ca y est vous saisissez l’architecture transversale que je vous propose ?

Vous êtes fiers de la plupart de vos articles, mais… vous ne comprenez pas pourquoi, certains sont plus vus que d’autres. Certes, les backlinks (liens entrants vers votre site) ont une influence, tout comme le maillage interne (lien interne de votre site), cependant, il ne faut pas oublier qu’il suffit parfois de reformuler certains passages de vos contenus pour être correctement indexé sur les mots bien ciblés (longue traîne).

Pour cela, je vous invite à lire un de mes anciens articles sur l’utilisation de requêtes de Google Search Console.

Optez pour des URLS propres.

Avant de lancer un blog ou site sous WordPress, pensez à choisir une structure claire pour vos URLS. Google a tendance a avoir du mal à indexer les URLS de type dynamique. (Je parle de celles pour lesquelles, des arguments (chiffres, lettres, ?, – …) sont rajoutés.

Privilégier l’URL canonique pour les URLs que je qualifierais de « générique ». (Non de domaine/catégorie/expression clé ou bien tout simplement nom de domaine/expression clé…).

N’oubliez pas de rediriger les 4 versions d’une même URL vers une seule (en 301) , (URL en https ou http, avec ou sans www).

A défaut de tuto pour le seo de votre site sous wordpress, je vous propose un pré-audit

Une petite analyse SEO externe pour conclure, cela vous dit ?

Vous le savez, les backlinks ont toujours un poids en matière de référencement même s’il faut un minimum de contenu pour être visible (quelques dizaines d’articles pour commencer).

Pour obtenir de bons backlinks, il est préférable de chercher des sites traitant de la même thématique que la vôtre. C’est d’autant plus vrai que depuis un certain avril 2012. Fini depuis ce temps-là, la recherche absolue de backilnks partout n’importe comment.

Pour les trouver, vous pouvez surfer, manuellement sur les moteurs de recherches, mais pour gagner du temps, je vous propose l’excellent outil Premium Scrapebox.

N’hésitez pas utiliser aussi Xenu pour surfer sur des gros sites. Qui sait, vous trouverez peut-être des liens morts qui parlaient de sujets que vous abordez. Contactez les webmasters, ils seront peut être ravis de corriger un lien mort par une redirection 301. Dans la vie, c’est donnant, donnant.;)

À vous de bien préparer votre mail pour cela. 😉

Ca va, vous suivez toujours ?

Si vous vous sentez perdu parmi tous les points évoqués pour commencer un audit SEO sous WordPress, je suis là pour vous aidez, rendez-vous sur ma page d’accueil et n’hésitez pas à me contacter.