Que savoir avant de se procurer le parfait thème pour WordPress ?

themes wordpress

Nous avons vu, ensemble, que bien choisir un thème WordPress ne se fait pas à la légère.

Les pièges à éviter avant de créer son propre thème

De plus, si l’on souhaite optimiser davantage le référencement d’un site web, il va falloir, mettre les mains dans le cambouis (euh…. le code de votre thème, plugin  et /ou de WordPress). Il va donc falloir maîtriser les bases en matière de code pour différents types de fichiers en HTML, JS, CSS, PHP ou encore SQL. (Pour la connexion avec la base de données).

Pourquoi éviter les Titres Hn dans les widgets ?

Vous avez sans doute remarqué, les titres, par défaut, donnés à vos widgets (Pages, Catégories, Articles les plus populaires…) C’est bien beau de coder de manière esthétique, ce genre de titre, mais pourquoi, vouloir les coder en H2, H3… au niveau des widgets et du footer ? Les développeurs ne savent pas faire, autrement ?

Réponse il y abien d’autres solutions, bien évidement, en jouant avec les classes en CSS. Si un jour, cela vous dit de vous informer à ce sujet, rendez-vous sur ce lien : https://kinsta.com/fr/blog/css-wordpress/

A un moment donné, Google risque de confondre les sous-titres de votre contenu avec celui de vos widgets. Eh oui, même un H2 sur un sous-titre évoquant les clauses de confidentialité peut altérer le classement et l’affichage de résultats dans les SERP de Google. (Même en 2023). Il va falloir donc trouver un moyen de les supprimer proprement (quitte à utiliser une balise de type <strong> et adapter la taille des titres).

Pourquoi comparer le chargement de 2 contenus similaires ?

Retenez encore que le chargement optimisé d’une page web pour mieux servir un contenu aux internautes permet de caresser Google dans le bon sens du poil.

En effet, pourquoi trouver un thème Premuim, soit-disant parfait, et, à côté un builder indépendant (constructeur de pages), qui permet de charger une page en plus de 2s alors qu’avec un bon thème avec un builder natif apportera un gain d’environ 50 % en vitesse de chargement sous WordPress.

Non seulement vous faites des économies, mais vous obtiendrez des gains en performances en choisissant un thème WordPress optimisé du point de vue SEO de cette manière. Cela étant, lorsque vous avez un builder natif lié à un thème, il faut le choisir pour une longue période.

Comment gérer sa pagination sous WordPress ?

Il existe différentes manières d’intégrer le système de pagination sous WordPress. Pour en savoir plus sur ce sujet, je vous invite à (re)lire cet article. Vous pouvez constater que le système de pagination n’est pas forcément l’idéal pour développer une bonne structure sous WordPress et qu’il nécessite souvent, d’être codé de nouveau.

C’est le cas pour, certains thèmes qui instaurent ce que j’appelle une pagination « latérale » ou bien « horizontale ». Quel est l’intérêt de relier des pages dont le contenu n’est lié que par un point commun, l’ordre chronologique dans lesquels, ils ont été publiés ? Cela peut s’avérer contre productif surtout si les sujets liés de cette manière, par ce type de pagination, n’ont rien en commun.

Pourquoi certains liens nous éloignent du thème parfait pour un beau site ?

Le maillage interne, c’est-à-dire, la façon dont sont reliées les pages entre elles, est un facteur majeur en matière de référencement. Je vois, cependant, quelques aberrations en matière de code dans la majorité des thèmes codés pour WordPress.

Quel est l’intérêt de faire des liens avec des ancres du style « X commentaires ». (Surtout, tout en haut d’une page). N’oubliez pas que les mots composants un lien peuvent influencer le classement d’une page. Attention n’allez pas créer des liens internes uniquement sur des mots-clés.

Variez les ancres et insérez-les, si possible, de manière naturelle. Elles sont faites, théoriquement, avant tout, pour les visiteurs, enfin, théoriquement. ;)

Trouver la pollution sémantique et la répétition de code superflu.

Vous remarquerez que plus vous avez de commentaires sous WordPress, plus certains mots, n’ayant aucun rapport avec votre contenu se répètent. Non ? Cet handicap va avoir tendance à classer vos pages sur des expressions jamais tapées. La belle affaire. Pour mieux les identifier, il existe un plugin sémantique nommé WP Search Console.

Faites la différence entre « masquer » ou « supprimer » un lien.

Combien de fois ai-je demandé à des supports de thèmes de (re)coder des fichiers pour supprimer tels ou tels liens inutiles ? Et bien, cela ne se compte plus sur les doigts. Le hic, c’est que la plupart que la plupart des connaissances basiques en SEO ne semblent pas assimilées par beaucoup de développeurs. Quoi ? Cela vous étonne ?

Et bien, pas moi, plus maintenant. J’en ai assez des solutions de soi-disant, suppressions de liens à coup de display none. Hé ho, y a pas marqué novice sur mon front. :) Il y a bien une différence entre cacher visuellement un lien aux yeux des visiteurs et le supprimer purement et simplement.

Ok, mais que faire face à un mauvais code ?

Avant tout chose, je n’ai pas réalisé une liste exhaustive des facteurs bloquants de WordPress et de ses thèmes assortis. Il y en a beaucoup d’autres. ;) Tiens, j’en oublie un, au passage, avez-vous pensé, si vous pouviez traduire votre thème ?

Pour les déceler rapidement comme un bon initié en matière de code, je vous invite à consulter cette page présentant un plugin que j’affectionne particulièrement en ce moment : Wp Search Console.

Grâce à son système collaboratif, vous pourrez déléguer certaines tâches et ainsi vous concentrez à publier du contenu dans un environnement WordPress optimisé en SEO. Elle n’est pas belle la vie de blogueur/webmaster ?

Ressources essentielles pour la création d’un thème WordPress

La création d’un thème WordPress implique la compréhension et l’utilisation de divers fichiers et modèles, tout en gardant à l’esprit l’importance de chaque élément individuel. Parmi les ressources nécessaires pour cette tâche, quelques-unes sont essentielles.

L’un des éléments de base d’un thème WordPress est le fichier index.php. Ce fichier sert de modèle de base à toutes les pages de votre site qui n’ont pas de modèle de page spécifique. Il agit comme le squelette de votre site, fournissant la structure de base à laquelle d’autres fichiers et fonctions peuvent être ajoutés.

Un autre fichier crucial est style.css. C’est la feuille de style principale de votre thème WordPress. Ce fichier contrôle l’apparence visuelle de votre site Web, y compris les polices, les couleurs, les marges et d’autres aspects du design. De plus, c’est dans ce fichier que vous déclarez les détails de votre thème, comme le nom du thème, l’auteur, la version et bien plus encore.

Le fichier functions.php joue également un rôle clé dans la création de votre thème. Ce fichier vous permet d’ajouter des fonctionnalités et des caractéristiques à votre thème, de définir des fonctions, et d’ajouter des widgets ou des fonctionnalités personnalisées, comme une barre latérale personnalisée. Il agit comme le cerveau de votre thème, contrôlant les différentes fonctions et comportements.

D’autres ressources nécessaires comprennent une variété d’images, d’icônes et de polices qui peuvent être utilisées pour personnaliser l’apparence de votre thème. Ces éléments peuvent être ajoutés à votre thème via les fichiers CSS ou directement dans les fichiers de modèle PHP.

Enfin, il est important de rappeler que la création d’un thème WordPress nécessite une certaine connaissance des langages de programmation PHP et CSS. Heureusement, il existe de nombreuses ressources en ligne, y compris la documentation officielle de WordPress (https://developer.wordpress.org), qui peuvent vous aider à acquérir ces compétences.

Dans l’ensemble, la création d’un thème WordPress est un processus complexe qui nécessite de nombreuses ressources différentes. Cependant, avec les bons outils et une bonne connaissance des principes de base, vous pouvez créer un thème qui est non seulement fonctionnel, mais aussi esthétiquement attrayant.

En conclusion :

Créer son propre thème WordPress présente plusieurs avantages pour les utilisateurs et les développeurs. Voici quelques raisons pour lesquelles il peut être bénéfique de créer son propre thème :

  1. Personnalisation complète : savoir créer un thème personnalisé permet de maîtriser entièrement le design et la fonctionnalité de votre site web, sans être limité par les options offertes par un thème préconçu.
  2. Unicité : Avec un thème personnalisé, vous pouvez vous assurer que votre site web se distingue de la concurrence et reflète votre identité de marque de manière unique.
  3. Optimisation des performances : Un thème personnalisé vous permet d’éliminer les fonctionnalités inutiles et les codes encombrants, ce qui peut améliorer la vitesse et les performances de votre site web.
  4. Flexibilité : Les thèmes personnalisés vous donnent la liberté d’ajouter, de modifier ou de supprimer des fonctionnalités selon les besoins de votre projet ou de votre entreprise, sans dépendre des mises à jour du thème.
  5. Compatibilité : En créant votre propre thème, vous pouvez et devez vous assurer qu’il est compatible avec les plugins et les outils spécifiques que vous utilisez sur votre site..
  6. Support technique : En développant votre thème à vous, vous avez un meilleur contrôle sur la qualité du code et êtes mieux placé pour résoudre les problèmes qui pourraient survenir.
  7. Compétences en développement : Créer un thème WordPress personnalisé vous aide à développer et à affiner vos compétences en matière de développement web, de design et de programmation. Voyez ceci comme un sacré challenge.

Cependant, il est important de noter que créer un thème personnalisé peut être plus coûteux et prendre plus de temps que d’utiliser un thème prêt à l’emploi. Assurez-vous de bien peser les avantages et les inconvénients avant de vous lancer dans le développement de votre thème WordPress.

Sébastien Pierrepack