comment migrer son site sous wordpress

Comment migrer son site web sous WordPress

À un certain moment, vous serez obligé de migrer votre site web WordPress afin d’améliorer son accessibilité aux internautes. Toutefois, cela nécessite un important savoir-faire de votre part afin de vous éviter des ennuis à l’avenir. Dans cet article, nous allons voir comment migrer un site WordPress pas à pas.

Migrer son site web présente-t-il un réel enjeu ?

Que ce soit pour un blog personnel ou un site web professionnel, retenez bien que migrer un site peut avoir d’importants bénéfices pour ce dernier.

Généralement, cette action vous permettra de déménager la plateforme pour l’ancrer sur un nouveau serveur plus performant. Dans certains cas, cela peut vous obliger à changer le nom de votre domaine.

Ce qui fait que vous serez amené à intervenir au niveau des fichiers du site ainsi que sa base de données.

En migrant votre site web, vous lui donnerez une peau neuve prête à être lancé dans le grand bain malgré l’arrivée de nombreux conçurents. Effectivement, vous devez accepter le fait que de nombreux sites pourront traiter le même domaine que vous.

Par contre, votre plateforme ne sera jamais boycottée par les internautes à condition que vous l’amélioriez à chaque fois que l’occasion se présente.

Au cas où vous l’oublieriez, migrer un site construit sur WordPress ne devrait pas vous prendre trop de temps tout en vous assurant qu’il sera toujours sécurisé correctement.

Migrer manuellement ne mettra pas votre site web en danger

En optant pour une migration manuelle, vous ne risquerez pas d’oublier des éléments ou des détails concernant votre site.

Autrement dit, vous pourriez avoir la certitude que vous votre plateforme possédera tous les fichiers ainsi que les données qui lui permettront de fonctionner correctement dès que vous finirez sa création.

Contrairement à une migration automatique, vous pourriez décider de la manière dont vous allez arranger votre nouveau site web.

Commencez par sauvegarder votre site

Bien enregistrer les éléments dans la base de données.

Notez bien que vous ne réussirez jamais à migrer votre site web si vous n’enregistrez pas vos éléments inscrits dans la base de données. De plus, cela vous permettra de ne rien égarer, peu importe la situation sauf si vous faites expérience d’effacer certains éléments dans les tables.

Notons qu’un bon enregistrement vous facilitera les choses quand vous serez amené à ajouter la base des données sur la nouvelle plateforme.

N’oubliez pas les fichiers du site

Il est primordial de sauvegarder les fichiers du site web que vous désirez migrer. Pour cela, il suffit d’établir une connexion sur le serveur FTP en utilisant le compte client que vous voulez.

Cela vous permettra de télécharger facilement les fichiers sur votre PC. Pour un téléchargement rapide, n’hésitez pas à vous servir de « Filezilla » par exemple.

Vous n’aurez qu’à indiquer les informations suivantes pour vous rendre sur l’ancien site. L’adresse FTP du serveur et le nom d’utilisateur ainsi que le mot de passe liés au protocole FTP.

Il ne vous restera plus qu’à faire le transfert des fichiers sur l’ordinateur une fois que vous arriverez à établir une connexion. Sachez aussi qu’un seul fichier manquant peut avoir un important impact sur l’image de votre site web, mais aussi son bon fonctionnement.

Réaliser le réglage du nouvel hébergeur en avance

L’exportation de la base de données

Pour réussir l’exportation de votre base de données, il suffit que vous vous connectiez au site pour récupérer les contenus avec un client web performant.

Vous pourriez, par exemple, vous servir de « phpMvAdmin ». Ce client (ou équivalent) est accessible à tout moment depuis l’espace client de votre hébergeur.

N’oubliez pas que WordPress dispose toujours d’un fichier appelé « wp-config.php qui vous donnera accès aux informations dont vous aurez besoin pour vous connecter à votre site web.

Effectivement, vous y trouverez le nom de la base de données ainsi que le nom d’utilisateur et le mot de passe de votre site, mais aussi son hôte.

Quand vous accéderez à votre site, il ne vous restera plus qu’à cliquer sur le bouton « exporter » afin que vous puissiez choisir la méthode qui vous convient. Vous pourriez alors opter pour une exportation personnalisée si vous ne voulez pas sélectionner toutes les tables.

Il vous est aussi possible de cliquer sur « Exécuter en bas de page » ou cocher sur « Diriger la sortie vers un fichier ».

Création d’une nouvelle base de données

Assurez-vous d’avoir récupéré toutes vos données avant de passer à la création d’une nouvelle base de données. Notons que cela doit se faire depuis le nouveau serveur en vous reconnectant avec « phpMyAdmin ».

Il ne faut pas oublier que vous aurez besoin des données de connexion de votre nouveau serveur pour réussir la création de votre nouvelle base de données (son adresse, son nom, l’utilisateur lié et son mot de passe).

Normalement, l’option création de nouvelle base de données se trouve dans la colonne droite. Pensez à choisir un nom plus compliqué afin que les hackers ne puissent pas pirater votre site web.

Importation de votre base de données

Après la mise en place de la nouvelle base de données, vous procéderez à une importation rapide des données que vous avez téléchargées auparavant.

Les données dont nous vous parlons sont celles enregistrées sous « .sql » ou un format compressé. Pour le faire, il suffit que vous cliquiez sur l’onglet « Importer » puis « Parcourir » et trouver l’endroit où vous les avez enregistrés.

Il ne vous restera plus qu’à accepter l’exécution pour finir cette étape.

L’importation de la base de données doit être parfaitement réalisée si vous ne voulez pas causer préjudice à votre nouveau site quand il sera construit.

Mise en ligne des fichiers sur le FTP que vous venez de créer

La mise en ligne des fichiers FTP consiste à se connecter rapidement sur le nouveau serveur FTP. Une fois la connexion établie, vous n’aurez qu’à faire le transfert des fichiers sans oublier le « wp-config.php » que vous avez mis à jour.

À noter que la mise en ligne de vos fichiers peut prendre un peu de temps. Ce qui fait que vous pourriez faire autre chose pendant ce temps.

En outre, vous devriez toujours rester attentif et garder un œil sur la progression de la mise en ligne, car vous ne saurez jamais ce qui se passera.

Mise à jour du wp-config.php sous WordPress en toute sécurité

Cette action consiste à mettre à jour des informations nécessaires pour le bon fonctionnement de votre site web. Ainsi, vous n’aurez qu’à ouvrir le fichier « wp-config.php » une fois que vous terminerez la mise en place de votre nouvelle base de données.

Les mises à jour concerneront le nom de la base de données, le nom d’utilisateur ainsi que le mot de passe et l’hôte de votre site.

De cette manière, vous aurez plus de facilité à établir une connexion entre votre plateforme et la nouvelle base de données.

Comment bien exporter WordPress en local vers le serveur en ligne

Après la création du nouveau site, votre hébergeur mettra à votre disposition un espace pour enregistrer la version locale. Deux points sont indispensables pour réussir cette action.

D’abord, vous devriez avoir le dossier WordPress que vous avez téléchargé auparavant. Ce dossier renferme la structure de votre site ainsi que les éléments que vous avez injectés pour ne citer que les thèmes du site web.

En outre, vous devriez aussi avoir la base de données qui liera tous les éléments de votre plateforme tout en mettant en stock les contenus de votre site.

Comment faire la mise à jour des URL de votre nouvelle plateforme ?

Cas d’un changement du nom de domaine

Même en changeant le nom du domaine, sachez que vous pourriez toujours mettre vos URL à jour avec facilité. Pour cela, vous serez amené à vous servir du plugin « Better Search Replace » qui est d’une grande facilité d’utilisation.

Commencez par entrée votre ancienne URL dans la zone de recherche et mettre la nouvelle URL dans la case « remplacer avec ».

À souligner qu’une adresse incomplète ne sera pas acceptée. Par contre, vous ne devriez pas mettre un slash à la fin. Une série de tables vous sera proposée. Dans ce cas, n’hésitez pas à toutes les sélectionner.

Appuyez sur « Rechercher/Remplacer » afin que vous puissiez faire un petit test sur la mise à jour.

Ainsi, votre plugin vous donnera les informations concernant les changements que vous devriez effectuer pour avoir un site parfaitement fonctionnel.

Avant de lancer la procédure pour de vrai, il suffit que vous décochiez la case « Juste faire un test ? » Cela vous permettra d’effacer les URL de votre ancien site web et utiliser les nouveaux quand vous vous connecterez.

Devriez-vous recréer vos adresses e-mail ?

Dans la majorité des cas, vous serez obligé de créer de nouvelles adresses e-mail au niveau de votre hébergeur. Vous pourriez aussi profiter de l’occasion pour générer un nouveau certificat SSL que vous associerez à votre domaine.

Vous devriez alors cesser d’écouter les mauvaises langues que vous devriez vous servir de vos anciennes adresses e-mail. En aucun cas, vous ne devriez pas oublier le fait que le changement des adresses vous permettra d’augmenter le niveau de sécurité de votre nouveau site.

Il faut admettre que les hackers pourront toujours s’attaquer à vos anciens e-mails. Ce qui fait que votre site sera toujours protégé.

Bien choisir son plugin WordPress pour migrer

Comment utiliser Duplicator ?

Nous allons résumer l’utilisation du plugin « Duplicator » en cinq points.

Commencez par l’installation de celui-ci depuis le back-office. Vous trouverez surement le plug-in que vous devriez installer depuis le menu « Extensions » et « Ajouter ». Après cette étape, vous devriez créer un paquet « duplicator » qui vous permettra de sauvegarder tous les éléments de votre ancien site web de A à Z.

Pour cela, il suffit de se rendre à nouveau dans le back-office pour ouvrir le plugin et cliquer sur l’option « créer un paquet ». Généralement un écran de configuration apparaîtra auquel vous n’apporterez aucun changement que ce soit pour le nom du paquet ou les diverses options.

Un scan de vérification se lancera tout seul. Les résultats seront tous en vert si tout va bien. Après la création du paquet, vous devriez télécharger le fichier dans l’archive de votre ancien site ainsi que celui concernant l’installeur et le fichier PHP.

La troisième étape consiste à créer et configurer la base de données au niveau de votre hébergement. Il vous est recommandé de bien enregistrer les noms ainsi que les mots de passe que vous créerez ici, car vous en aurez sûrement besoin à l’avenir.

Il suffit que vous accédiez à l’interface de votre hébergeur avant de suivre les procédures que vous trouverez et vous n’aurez aucun souci à vous faire.

Pour la suite, vous n’aurez qu’à charger le paquet, mais aussi le fichier d’installation. À la fin, il ne vous restera plus qu’à copier votre site sur votre nouvel hébergement.

Si vous préférez suivre un tuto pour plus de détails. Notre ami Alex a réalisé une vidéo en béton.

Optez pour « All-in-One Migration », le plugin de WordPress

D’abord, notez bien que vous pourriez installer directement ce plugin depuis le tableau de bord offert par WordPress.

Vous n’aurez qu’à ouvrir l’onglet « extensions » et cliquer sur « ajouté » pour que vous puissiez trouver « All-in-One-WP Migration ». Procédez à l’installation afin que vous puissiez l’activer.

N’oubliez pas que le module doit être installé sur vos deux sites. Toutefois, il vous est recommandé de choisir le module proposer par « ServMask » afin d’assurer le bon fonctionnement de votre nouveau site web.

À noter que vous pourriez opter pour une version gratuite au cas où vous voudriez utiliser le plugin en mode essai.

Mais dans tous les cas, vous devriez prendre en compte les prés requis nécessaires avant de procéder à son installation. Il faudra alors que vous déterminez le site à exporter et avoir une installation existante de WordPress.

Une fois que vous aurez fini ces vérifications, vous pourriez commencer par installer le module « All in on WP migration » sur l’ancien et le nouveau site. Enfin, vous devez savoir que l’interface de ce plug-in vous facilitera son utilisation.

Enfin, les professionnels de l’informatique pourront vous dire que ce plugin est à la fois fiable et performant. Ce qui fait que vous ne devriez pas vous inquiéter si vous optez pour son utilisation.

De plus, les développeurs de ce plugin proposent aussi des mises à jour aux utilisateurs quand cela s’avère nécessaire.

Vous pourriez alors avoir la certitude que votre site web suivra toujours les évolutions qui se produiront.
Pour les fans d’explications en vidéo, voici un lien en français.

Score :
[Total : 2]