mettre en ligne un site sous wordpress

Comment assurer la mise en ligne d’un site WordPress ?

Il existe plusieurs manières pour intégrer la mise en ligne d’un site sous WordPress. Selon, l’hébergeur, vous préférerez telle ou telle solution pour publier. La migration que nous avons déjà évoquée lors d’un précédent article s’en rapproche. Voilà pourquoi nous nous intéressons à ce sujet aujourd’hui.

Mettre en ligne manuellement

Comment mettre son site en ligne avec Filezilla ?

Filezilla, c’est quoi ? Il s’agit d’un logiciel de transfert par FTP. FTP signifiant File Transfer Protocole, c’est un protocole de communication conçu pour l’échange rapide et fiable de fichiers au sein d’un réseau.

Ce logiciel permet de copier des fichiers depuis ou vers un autre ordinateur d’un même réseau et de gérer un site web. Ce type de logiciel est d’ailleurs nécessaire pour le transfert de fichiers sur Internet, c’est-à-dire pour migrer son site depuis un réseau local vers le Web mondial.

Filezilla est idéal pour les débutants comme pour les expérimentés car il est simple d’utilisation tout en proposant un large choix de fonctionnalités (il supporte le glisser-déposer, les protocoles SSl et SSH, les manipulations sur des fichiers imposants…)

En cas de soucis, WPServeur le fait pour vous, en cas de souscription d’abonnement chez eux.

Abonnement WPServeur

Comment importer les fichiers via ftp ?

Nous choisirons Filezilla comme exemple d’utilisation de logiciel de transfert par FTP. Dans ce dernier, connectez-vous avec les identifiants de connexion fournis par votre hébergeur

  1. Adresse du serveur pour un accès via le protocole FTP.
  2. Nom d’utilisateur pour ce même type d’accès.
  3. Mot de passe.

Une fois la connexion établie, souvent, il faut :

  • Se rendre dans le dossier www, public_html ou httpdocs selon votre hébergeur.
  • Faites y glisser le contenu de votre site local en sélectionnant « toujours effectuer cette action » lorsque l’on vous demande si vous souhaitez remplacer le fichier cible car un homonyme de ce fichier existe déjà.

Plus d’infos en vidéo, grâce à ce lien.

Comment exporter la base de données de WordPress ?

Voici comment faire :

  • Placez-vous dans votre système de gestion des sites en local puis dans PhpMyAdmin (ou équivalent). Il s’agit ensuite de venir sélectionner la base de données que vous voulez exporter et de cocher toutes les tables qu’elle contient (avec l’option « cocher tout »).
  • Choisissez l’option d’exportation. 
  • Cliquez sur Executer pour télécharger la base de données au format .sql dans vos fichiers. (ou .zip, si vous pouvez importer une base compressée).

Comment importer :

  • Allez ensuite dans le PhpMyAdmin de votre hébergeur et, après avoir sélectionné la base de données de votre WordPress, cliquez sur Importer.
  • Il faudra choisir dans vos fichiers la base exportée au préalable et faire Executer. Cette étape est terminée lorsque le message « l’importation s’est terminée avec succès » s’affiche.

Plus plus de clarté, voici un exemple avec l’utilisation de PHPMyAdmin, en vidéo.

https://www.youtube.com/watch?v=B7LU7qDUEOg

Comment modifier les informations de wp-config.php ?

Ce fichier est généré automatiquement par l’installeur en 5 minutes de WordPress.

Il faut y modifier les informations de connexion à la base de données, c’est-à-dire le nom de la base, l’identifiant, le mot de passe de la base et l’hôte. Vérifiez aussi que aussi que le mode Debug est en mode False).

Pour cela, modifier les premières lignes du fichier. Sur Filezilla, il faudra, pour modifier ce fichier, le télécharger, effectuer les modifications, le sauvegarder puis le remettre en ligne en le déposant dans la colonne de droite de Filezilla. Pour plus d’infos, sur la modification du fichier wp-config.php, rendez-vous sur cette page.

Comment finaliser la migration et corriger les URLs ?

Les fichiers et la base de données sont dorénavant sur l’hébergement en ligne, il est à présent nécessaire de mettre à jour les URLs. Tout d’abord, pour voir l’URL à corriger, il faut aller sur le PhpMyAdmin de l’hébergeur et dans la table xxx_options ou est indiqué l’URL actuel.

Pour le modifier, vous pouvez utiliser l’outil SRDB ou changer manuellement les liens au niveau du PhpMyAdmin. La deuxième option sera cependant laborieuse si vous avez beaucoup de contenu.

En cas d’utilisation du SRDB, il suffira de télécharger l’outil, de rentrer l’ancienne et la nouvelle adresse, de simuler le changement (pour chercher les anciennes URLs) puis d’appliquer le changement définitif (en pensant à vider le cache Varnish et à supprimer SRDB à la fin de la manipulation).

Perdu(e) dans la configuration de votre nouveau site WordPress, hébergez votre site chez WPServeur. Ils s’occupent de tout. Vous n’aurez plus qu’à alimenter en contenu votre site.

Abonnement WPServeur

Note : si vous cliquez sur l’image ci-dessus, vous passerez mon lien d’affilié. Ce sera une façon de me remercier pour le travail de rédaction de cet article. :)

Duplicator pour mettre en ligne facilement

Il s’agit d’un plugin gratuit permettant d’effectuer plus facilement les étapes de migration et ne nécessitant que peu de paramétrage. 

Lorsque vous aurez installé Duplicator dans la partie Extension de votre site, rendez-vous comment migrer sous WordPress pour en savoir plus.

Notez que les solutions manuelles sans plugins sont recommandées. Dans certains, vue la taille de certains sites, l’utilisation d’extension est difficile voire impossible sans création de bugs.

Comment mettre en ligne un site WordPress sous WPServeur ?

Le plugin WPServeur Automated Migration permet de migrer un WordPress d’un ancien serveur vers WPServeur de manière automatique, limitant très largement le paramétrage et les manipulations par rapport aux procédures vues précédemment.

Attention, pour rappel, mettre en ligne de cette façon ne fonctionne que sur un hébergement WPServeur.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur la migration.

Que dire en conclusion ?

Je vous invite à consulter mon article, pour en savoir plus sur l’importance du choix d’un nom de domaine et des meilleures pratiques relatives.

Dans ce même article sont présentées des options de sécurité à considérer lors de la mise en ligne d’un site WordPress.

Pour finir, je vous suggère un autre paragraphe pour vous expliquer les limites de la mise en ligne gratuite et les éventuels coûts cachés.

Auteur / autrice

  • Sébastien Pierrepack

    Ancien gamer devenu passionné en SEO depuis 2006, je me suis formé en autodidacte dans ce domaine : c'est un peu comme si Mario avait troqué ses champignons contre des mots-clés ! Depuis 2014, je mets à profit ma passion pour aider les petites entreprises à grimper les échelons de la visibilité en ligne. Et pour moi, pas de "Game Over" dans le SEO, il n'y a que le "Restart" ! Avec ma détermination et mon savoir-faire, je suis devenu un aficionado du référencement naturel, plus fort que Donkey Kong dans la jungle numérique.

    Sébastien Pierrepack sebdu28332@gmail.com https://sebastienpierrepack.com/